Belgique : les viols sont en forte augmentation cette année par rapport à 2019

C’est un fait qui a de quoi inquiéter sérieusement. En effet, le nombre de viols est en forte augmentation en Belgique. Le CPVS (Centre de Prévention des Violences Conjugales et Familiales), qui s’occupe donc des victimes d’abus sexuels, d’agressions sexuelles, de violences conjugales, extraconjugales, familiales, de viols, etc., a fait état de chiffres interpellant en la matière, au vu de l’année dernière, et même de fin 2019 où les viols étaient en baisse. Le covid et le confinement attenant semblent avoir coupé net cette tendance.

Le CPVS ajoute que deux tiers des victimes de viols qui se sont déclarées et qui ont été prises en charge par ce dernier (qui sont donc très loin de représenter toutes les victimes) n’habitent pas à Bruxelles, bien que les viols aient été commis dans cette ville.

De plus, on peut dire que les faits de viols et d’attentats à la pudeur connaissent une augmentation dans tout le pays. À Bruxelles, celle-ci a été particulièrement importante et frappante entre les mois d’avril et d’août derniers (dans la période de confinement et les trois mois qui ont suivi). Les cas enregistrés ont plus que doublé alors qu’ils avaient justement chuté de décembre 2019 à février 2020.

Du côté de Liège aussi, on est passé d’une dizaine de cas rapportés à plus de 40 sur la même période. Des chiffres interpellants qui amènent le CPVS a tirer une fois encore la sonnette d’alarme en la matière.

Il faut donc rappeler, vu les circonstances, que les victimes de viol, peuvent trouver secours au CPVS, bien sûr, mais aussi en appelant l’association SOS VIOL, tout en déposant plainte le plus rapidement possible à la police.