Belgique : la police maintient un jeune de 14 ans genou sur la nuque et étrangle un autre (VIDEO)

Les faits ont eu lieu le week-end dernier et ont fait presque immédiatement le tour des réseaux sociaux (Facebook, Twitter,…) de façon virale. En France, on le sait, la police est très critiquée pour les violences policières qu’elle a commises et qu’elle commet encore (on peut penser à l’affaire Michel Zecler, exemple qui les illustre à merveille mais elle n’est pas la seule). En Belgique, la police commet également des bévues et des violences illégitimes, parfois avec des références à l’extrême-droite, comme c’est le cas de la policière qui avait fait un salut nazi pendant que M. Chovanec se faisait étouffer jusqu’à ce que mort s’en suive par ses collègues, juste à côté, à l’aéroport de Charleroi).

Ici, pour la violence policière dont il est question, nous sommes également à Charleroi. Un jeune s’est fait interpeller, malmener et plaquer au sol, le genou sur la nuque, façon George Floyd. Un riverain a filmé l’interpellation musclée de deux frères, un jeune de 14 ans a été plaqué et maintenu au sol. Les faits ne laissent penser qu’à des abus policiers, au vu des images vidéo.

Sur la vidéo, on peut y voir deux personnes se faire maîtriser par les forces de l’ordre. Des images qui sont de plus en plus fréquentes puisqu’on le sait, avec les réseaux sociaux, la police est plus surveillée et les violences policières moins masquées.

Pendant les premières secondes, Joulian âgé de 14 ans est plaqué au sol et maintenu par un agent des forces de l’ordre. Un autre policier se tient à côté de l’espace d’intervention. D’autres personnes sont présentes, dont son frère de 19 ans, Logan. Ce dernier passe un coup de téléphone. Il relate la scène à son père au bout du fil et explique que son frère va être amené à la tour de police.

D’après ce qui est connu à ce stade, Joulian ne portait pas son masque, ce qui aurait été à la base de l’interpellation. Sauf que c’est principalement la suite des événements qui fait débat sur les réseaux sociaux.

Le frère étranglé et plaqué au sol ensuite

Ensuite, un policier s’en prend au frère de l’interpellé. Le policier, qui surveille l’interpellation, s’adresse au frère aîné au téléphone : « Tais-toi ! Arrête de gueuler comme ça dans la rue. Tu te calmes. » Très vite, alors qu’une seconde voiture de police arrive, le frère de Joulian s’est fait étrangler par la police. Il ne montrait aucun signe de violence ni de rebellion. Il s’est fait plaquer à son tour au sol.

Il s’agit bel et bien d’une violence illégitime et les internautes s’en sont d’ailleurs indignés par milliers.