Pétition Justice pour Mawda tuée du fait d’un policier : déjà plus de 300 signatures sur 500

La pétition de soutien à la famille de la jeune Mawda, tuée du fait d’un tir d’un policier dont l’audience a eu lieu en ce mois de novembre dernier au tribunal correctionnel de Mons, Belgique. Ce dernier avait en effet, le 18 mai 2018, lors d’une course-poursuite sur une autoroute wallonne avec une camionnette transportant des réfugiés dont la famille de Mawda, dégainé son arme de service et tiré en direction dudit véhicule. Cela avait coûté la vie à la fillette de deux ans à peine.

Tout de suite, l’indignation s’est faite ressentir, en premier lieu parmi les citoyens et associations attentifs au respect des droits humains. Ensuite, des journalistes ont enquêté sur les circonstances qui ont mené au drame. C’est le cas de Michel Bouffioux, qui a, encore récemment qu’après les faits en tant que tels, il y a eu des contre-vérités qui ont été dites pour minimiser la responsabilité des policiers ce soir-là, et surtout de celui qui avait tiré dont on connait aujourd’hui le nom (puisqu’il a été diffusé dans les médias de tous les pays sauf de la Belgique) : Victor-Manuel Jacinto Gonçalves.

Pétition pour demander “Justice pour Mawda”

Une pétition de soutien à Mawda a été mise en place par le militant Nordine Saïdi sur la plateforme Change.org. Elle date d’avant l’audience du policier incriminé et qui est passé devant le juge récemment. Pour les lanceurs de la pétition, il s’agissait d’un bon timing pour la lancer avec l’ouverture de ce procès. L’affaire a en effet pu faire parler d’elle de façon plus large et pas seulement au sein des militants des droits humains et des citoyens concernés par ceux-ci. Pour ceux et celles-là, l’affaire est suivi en continu, bien sûr.

Parmi les signataires, on a des personnalités, des citoyens et citoyennes, des syndicats, des associations et collectifs et des partis politiques. On peut citer notamment : la FGTB Wallonne, la Ligue des Droits Humains, ASBL la Plateforme Citoyenne bxl refugees, le CADTM Belgique, les JOC, le MOC, ATTAC et la Nouvelle Voie Anti-coloniale.

Parmi les citoyen-ne-s et personnalités, il y a entre autres : Thomas Englert (MOC), Petya Obolensky (PTB), Houria Bouteldja (militante décoloniale), Jérémie De Clerck (Président MOC-Bruxelles), Anas Amara (militant Nouvelle voie anti-coloniale, JOC-Bruxelles), Quentin Courtois (permanent Jeunes FGTB Verviers), Jérémie Piolat (anthropologue, auteur, UCLouvain), Milady Renoir (Poétesse solidaire de la lutte des Sans Papiers), Kristien Pottie (comédienne, scénariste, animatrice), Luk Vervaet (auteur et militant anticarcéral), Corinne Gobin (Maître de recherche FNRS à l’ULB), Matteo Geyssens (Lezarts Urbains), Mouhad Reghif (Bruxelles Panthères, Porte-parole) ; Nordine Saidi (militant décolonial et membre de Bruxelles Panthères), Manu Scordia (dessinateur) ou encore Pauline Fonsny (travailleuse du cinéma).