Procès Mawda : la presse belge cachait le nom du policier, la presse française le publie

Depuis le jour du drame, le 18 mai 2018, la presse belge s’était toujours refusée de publier le nom du policier ayant tiré sur la camionnette de réfugiés et tué de ce fait la petite Mawda d’une balle en pleine tête. La plupart des médias de Belgique parlait du “policier”, ou donnait simplement ses initiales “V.” sans autres précisions sur son identité.

Le policier s’appelle Victor-Manuel Jacinto Goncalves

La presse française, elle, notamment France 3 TV Info, n’a pas lésiné à dévoiler au public le nom complet de l’agent de police inculpé. Manifestement, la presse belge ne communique toujours pas son nom à ce jour.

Son nom est Victor-Manuel Jacinto Goncalves. Il est âgé de 48 ans aujourd’hui. Ce dernier a déclaré évidemment qu’il avait voulu viser le pneu du véhicule mais que c’est à cause d’un coup de volant qu’il a touché la petite fille de deux ans. Cet argument n’est pas crédible pour la famille Shawri et son avocate Selma Ben Khelifa.

Pour Michel Bouffioux, journaliste à Paris Match et qui enquête sur les faits depuis qu’ils ont eu lieu, il y a eu par ailleurs beaucoup de temps perdu dans l’audience de ce lundi 23 novembre sur des détails futiles tels que la position exacte des parents dans le véhicule.

Capture d’écran de France 3 TV Info dévoilant l’identité du policier ayant tué Mawda – DR