Procès Mawda : le policier prétend qu’il n’aurait pas tiré s’il avait su qu’il y avait eu un enfant (VIDEO)

Dans la salle d’audience du tribunal correctionnel de Mons (Belgique), le policier s’est exprimé. Pour rappeler les faits ce dernier avait dégainé son pistolet, le 18 mai 2018, et tiré en direction d’une camionnette sur l’autoroute dans laquelle se trouvaient des réfugiés, tuant une fillette de deux ans d’une balle dans la tête. Il s’agit de Mawda.

Un soutien dans tout le pays

Des rassemblements ont eu lieu dans plusieurs villes de Belgique mais le plus important était bien sûr à Mons, devant le palais de Justice où devait comparaître le policier pour expliquer son geste. C’est là qu’il a déclaré qu’il n’aurait pas tiré “s’il avait su qu’il y avait eu un enfant de deux ans à l’intérieur”. Une phrase qui parait absurde et n’est pas un argument très solide pour défendre son cas.

Des dizaines de personnes étaient là, à Mons, pour soutenir la famille de Mawda et demander que justice soit faite sur ce dossier. Voici une vidéo où l’on voit le soutien des personnes rassemblées sur place.