Belgique : Voici la réponse des partis politiques à une demande de respect du public de la culture

L’asbl, via son président ont interpellé par courrier (et/ou e-mail) les principaux partis de la scène politique belge afin que chacun d’eux réponde concrètement à sa demande de reconsidérer l’accès à la culture et à davantage “respecter” les publics des institutions (musées ou autres).

Les réponses des partis

Les premiers à avoir répondu sont Ecolo-Groen et les derniers le PS, DéFI et enfin le MR.

Ecolo-Groen : “«Nous avons porté en négociation l’intégration d’une politique orientée vers les usagers culturels, avec notamment: la gratuité des musées fédéraux un jour semaine et l’introduction d’une charte des usagers culturels sur base du code existant en FWB”.

PTB : “Notre parti attache à ce titre une attention particulière aux différentes inégalités qui traversent notre pays, qu’elles soient sociales, économiques, mais également culturelles. Nous ne sommes pas tous égaux quant à son accès et, malheureusement, une partie de la population se retrouve exclue de la richesse que nos artistes peuvent apporter à ce pays. Nous estimons donc que votre organisation a un réel rôle à jouer dans la définition des futurs politiques.”

CdH : Ce parti, via son président Maxime Prévot, valide les quatre points proposés par l’asbl mais déclare qu’il faudra des moyens qu’il n’est pas certain d’avoir.

Les partis politiques francophones belges – DR

PS : Thomas Dermine , le nouveau Secrétaire d’État chargé notamment de la politique scientifique, a répondu ceci : “En charge de la politique scientifique et en particulier des musées fédéraux, nous vous reviendrons avec nos réactions et commentaires par rapport à vos revendications qui trouvent une pertinence particulière dans le contexte actuel. Je copie mon collègue Xavier Lepoivre en charge de ces matières à cet effet.”

DéFI : “Nous travaillerons sur une vision soutenue et tournée vers l’avenir pour toutes les institutions scientifiques et culturelles fédérales. Grâce à un plan global, à un financement durable des institutions, et à des initiatives complémentaires en termes de sensibilisation du public, un nouvel élan sera donné (…) La gratuité des musées fédéraux ne paraît pas avoir été appréhendée « sensu stricto » ; je puis vous assurer que le suivi de vos revendications sera assuré dans le cadre du contrôle parlementaire collaborateur, Christophe Verbist, sera chargé dudit suivi”.

MR : Georges-Louis Bouchez, le Président du Mouvement Réformateur, a répondu avec un certain délai : “Sur le principe, le MR soutient la défense des consommateurs et usagers culturels. Nous pouvons donc nous montrer favorable à ces 4 propositions, tout en soulignant que, pour certaines d’entre elles, des solutions alternatives pourraient être étudiées (faut-il, par exemple, créer un poste spécifique pour la défense des droits des usagers ou cela peut-il être assuré par une personne déjà en poste?).”