Belgique : une jeune a été verbalisée pour “non port du masque à vélo”… mais ce n’est pas obligatoire

La police semble avoir contrevenu à la loi ce 1er novembre à Ixelles. En effet, des policiers de la zone de Bruxelles-Capitale-Ixelles ont verbalisé une jeune fille parce qu’elle n’avait pas de masque lorsqu’elle faisait un tour à vélo dans les rues de la capitale. Seulement, voilà, le masque n’est plus obligatoire lorsqu’on se trouve sur un deux roues… depuis au moins le mois d’août dernier. Une amende qui fait donc tache.

Le port du masque n’est pas obligatoire pour les cyclistes et les usagers de trottinettes lorsque ceux-ci circulent sur la voie publique et que les distances sociales peuvent être respectées. C’était une demande du Gracq qui avait été validée par les autorités. Les cyclistes ne doivent le porter que si la situation le demande (distanciation), ce qui n’est très rarement, voire jamais nécessaire dans les faits, puisque le vélo ou la trotinette crée par elle-même une distanciation sociale.

250 euros d’amende et intimidation policière

D’après la mère de la jeune fille verbalisée, c’est un scandale. Elle a écrit sur les réseaux sociaux : “Ma fille de 17 ans s’est fait arrêtée par la police à Ixelles. À vélo et sans masque, 2 policiers l’ont arrêtée et lui ont hurlé dessus que « vous les jeunes vous n’en avez rien à foutre des règles mais tu vas voir, toi !!! ».” Une intimidation manifeste et peut-être un abus de pouvoir.

La mère continue : “Elle [la jeune fille] était en pleurs. Ils ont pris sa carte d’identité. Elle a directement remis son masque qui était dans sa poche. J’imagine qu’on va recevoir une amende de 250€. Quelqu’un peut me dire s’il y a une dérogation possible pour les cyclistes qui roulent à Bxl ? C’est vraiment difficile de garder ce masque en roulant. Qu’est-ce qu’on peut faire ? J’ai super peur pour ma fille maintenant. La police est sensée être bienveilllante et nous protéger ? Mais qu’est-ce que c’est que ce monde ? C’est une gamine, enfin ! Je suis furieuse.

Voiture de police de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelle – DR (Facebook)

Seulement quand on ne peut pas faire autrement

Le masque, comme l’avait dit Rudi Vervoort,ministre-président de la Région Bruxelles-Capitale, en août dernier, ne doit être porté à vélo que quand la situation l’exige, ce qui ne semble pas être le cas, ici. Vervoort avait dit à la RTBF : “Lorsque vous vous arrêtez au feu rouge, et que vous êtes à proximité immédiate de piétons et d’autres cyclistes, lorsque vous traversez une voirie piétonnière, ou plus simplement lorsque vous constatez que les distances physiques de sécurité ne peuvent pas être respectées, il faudra remettre le masque“.

La police est régulièrement tentée d’abuser de son autorité, comme cela avait été le cas pour le jeune homme qui fumait une cigarette aux abords de son lieu de travail, un restaurant du centre-ville de Bruxelles.