Belgique : le Délégué aux droits de l’enfant sommé de supprimer une vidéo sur le port du voile (VIDEO)

Bernard De Vos Dumont a publié un statut sur Facebook ce 28 octobre. Il y fait état d’une demande récurrente de la part de l’Observatoire des fondamentalismes de Belgique de supprimer une vidéo se trouvant sur le site parlonsjeunes.be… et qui parle du voile et donc de l’islam. On y voit des jeunes à l’écran évoquer des aspects de cette question.

Bernard De Vos Dumont, délégué général aux droits de l’enfant à la Communauté française de Belgique, a écrit ceci : “Voilà bien un statut que je pensais ne jamais écrire. Depuis des mois, mon Institution et moi-même sommes l’objet de grandes diatribes de la part de l’Observatoire des fondamentalismes à Bruxelles. En cause, une vidéo conçue et produite par des jeunes dans le cadre d’une session « Parlons jeunes : Parlons jeunes musulmans ». Cette séquence de plusieurs minutes débute par un faux « tuto-voile » de 30 secondes qui singe avec humour les tutos qui montrent aux femmes les diverses manières de porter le foulard. Le reste de la vidéo reprend les expressions contrastées de plusieurs jeunes sur le sujet sa diffusion, bien avant le confinement, l’Observatoire m’a sommé de retirer cette vidéo qui, selon lui, fait la promotion du port du voile chez les jeunes. Depuis, ça n’a jamais arrêté, la vidéo est repostée régulièrement avec la même sommation de la retirer.

Refus catégorique

Pour lui, il n’en est évidemment pas question. Il continue son texte publié sur sa page Facebook : “Ce ne sont pas quelques menaces, quelques insultes, moqueries, injures, vexations et bassesses en tout genre qui me feront changer d’avis : la liberté d’expression, si chère à l’Observatoire, ne s’applique pas à géométrie variable. Et il se fait que ma mission est bien de faire respecter la Convention des droits de l’enfant qui est explicite sur la liberté d’expression et de religion des enfants et des jeunes. L’observatoire qui me taxe régulièrement d’islamo-gauchiste et d’idiot utile du fondamentalisme ne mentionne jamais qu’une autre vidéo, présentée juste à côté, reprend un dialogue très constructif à propos de l’homosexualité en Islam, mené avec le très sage Hassan Jarfi, par ailleurs membre dudit observatoire. Ce qui, par ailleurs, ne manque pas de m’étonner.

“Rectifier des contre-vérités colportée par l’Observatoire”

A de nombreuses reprises j’ai tenté de nouer un dialogue avec Madame Fadila Maaroufi, fondatrice de l’observatoire, et tenté de rectifier de nombreuses contre-vérités proférées par des amis de l’Observatoire concernant cette vidéo” écrit le délégué aux droits de l’enfant, “et, plus généralement, sur ma conception du pluralisme à la belge. Sans succès. J’ai suggéré de dénoncer la vidéo incriminée auprès du parlement ou du gouvernement pour qu’un espace démocratique de débat puisse être ouvert. Sans plus de succès. Un parlementaire au moins fait partie de cet observatoire. Je l’ai entretenu à plusieurs reprises de ce souci. Nous avons partagé un repas au début du mois d’août, au terme duquel il s’est engagé à encourager, à ma demande, un espace de dialogue pour éviter les multiples dérapages stériles sur le net. Malgré de nombreux rappels amicaux d’abord puis plus fermes, j’attends toujours un seul signe de sa part.

Pas le seul !

Bernard De Vos Dumont termine son texte en écrivant : “Bien d’autres que moi ont subi ce régime détestable. Et je comprends aisément qu’on puisse en être écœuré et déstabilisé. Je viens de découvrir à l’instant que je n’ai plus l’occasion de commenter sur la page de l’Observatoire et que tous mes commentaires, dont aucun n’a manqué de respect à qui que ce soit, ont été supprimés. Ceci, joint aux récentes attaques subies par Corinne Torrekens, justifie que j’exporte sur ma page un conflit tellement mesquin que j’aurais bien aimé vous en épargner. N’étant plus en mesure de répondre, voire de me défendre de fausses allégations, je tenais cependant à vous en informer. Il va de soi que je ne souhaite pas d’un Xième débat sous ce post. Et que je réalise combien ce post est indécent à la lueur des difficultés que nous traversons. Tant que nous pouvons restons chez nous. Protégeons-nous.