Dans certaines écoles, un prof sur deux est déjà absent : y a-t-il un ras-le-bol des enseignants en cette période ?

Beaucoup le soupçonnait déjà depuis un certain temps, il semble qu’on y soit désormais entré, d’après des experts du milieu médical et de la santé. En effet, la deuxième vague de coronavirus frappe de plein fouet un nombre croissant d’écoles.

Si certains établissements semblent encore plus ou moins épargnés, d’autres n’ont eu d’autre choix que de fermer leurs portes faute de personnel. C’est le cas d’une école de la capitale dont nous tairons le nom et qui a dû se résoudre lundi matin à demander aux parents de garder leurs enfants à la maison.

Au nombre de cas global, il semblerait que cette moitié du mois d’octobre 2020 ait compté la moitié de patients atteints du covid-19 qu’on avait comptabilisé en avril dernier, au plus fort pic de l’épidémie. Cela laisse songeur quant à l’avenir.