Tueries du Brabant : Pour trouver les coupables, 1200 personnes ont du faire un test ADN

Le dossier de l’affaire des Tueries du Brabant avance, et ce grâce à des progrès de l’analyse ADN. Et cette analyse concerne environ 1.200 personnes dont les noms figurent dans ce dossier non-élucidé. C’est ce qu’a déclaré le parquet au journal Le Soir, hier.

Dans les années 1980, les Tueries du Brabant ont fait 28 victimes à divers endroits du Brabant, mais aussi du Hainaut et de Flandre (notamment). À l’époque, une série d’attaques contre des particuliers et des supermarchés dans les années 80 avait eu lieu, dévoile le journal Le Soir… Ce qui donne un nouveau rebondissement à l’affaire qui n’en finit pas de faire parler d’elle.

En effet, les enquêteurs et la Justice essaient encore à ce jour, en 2020, d’élucider cette affaire tristement célèbre et n’hésite pas à recourir massivement à des tests ADN, afin de trouver d’éventuelles correspondances.

Des prélèvements avaient déjà effectués, par centaines auparavant. Nous ne sommes que dans la continuité. Néanmoins, ils n’ont conduit nulle part, et il ne reste plus que cinq ans et demi pour clôturer cette enquête. Le délai de prescription, déjà prolongé de 10 ans, prendra en à la fin de l’année 2025.