Covid : la Russie déclare avoir trouvé un vaccin efficace contre le virus qui paralyse le monde

Vladimir a déclaré ce 11 août : “Ce matin, pour la première fois au monde, un vaccin contre le nouveau coronavirus a été enregistré”. Et il a ajouté : “je sais qu’il est assez efficace, qu’il donne une immunité durable”.

Il ne s’est pas arrêter là pour donner du crédit à la découverte des scientifiques russes, dont il se félicite. En effet, le président russe a même dit qu’une de ses filles s’était fait inoculer le vaccin. “Elle a participé à l’expérience”, a-t-il indiqué, affirmant qu’elle avait eu un peu de température, “et c’est tout”.

Il faudra tout de même attendre : ce vaccin sera seulement mis en circulation le 1er janvier 2021, d’après le registre national des médicaments du ministère de la Santé, consulté par les agences de presse russes qui ont annoncé l’info.

Il y a peu, la Russie avait déclaré, ces dernières semaines, que la production prochaine de milliers de doses de vaccins contre le nouveau coronavirus et “plusieurs millions” allait démarrer dès le début de l’année prochaine.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) – organe parfois critiqué par certains, notamment de ses financements, défendue par d’autres pour ses positions médicales en matière de vaccins – avait réagi en plaidant pour le respect des protocoles et réglementations en vigueur dans le développement d’un vaccin anti Covid-19.

Comme de nombreux autres pays dans le monde, la Russie travaille depuis plusieurs mois, sur des projets de vaccins anéantissant durablement le coronavirus. Celui mis au point par le centre Gamaleïa l’est en collaboration avec le ministère de la Défense.

“Spoutnik V”, un nom rappellant la conquête spatiale russe sur fond de Guerre Froide

Le vaccin contre le covid développé par la Russie a été baptisé “Spoutnik V” (V comme vaccin), en référence au satellite soviétique, premier engin spatial mis en orbite, a déclaré le président du fonds souverain, impliqué dans son développement. 

Kirill Dmitriev a déclaré : “Plus d’un milliard de doses ont été pré-commandées par 20 pays” à travers le monde. Il a précisé que la phase 3 des essais commençait mercredi. Le fonds souverain a dit par ailleurs que le début de la production industrielle était prévue en septembre. Affaire à suivre, donc.