France : 91,5% de réussite au bac, un record historique

Le taux de réussite à l’examen de fin de terminale du lycée va marquer l’histoire. En effet, le baccalauréat “édition coronavirus” est particulier. Il a atteint le niveau “record” de 91,5% de réussite… et ce, avant la session de rattrapage. C’est ce qu’a annoncé cle ministère de l’Education nationale ce mardi 7 juillet. Du fait du Covid-19 et de ses conséquences sur l’école, les 740 000 candidats du bac n’ont pas du passer d’épreuve pour valider leur diplôme : les résultats des premier et deuxième trimestres ont suffi. Une aubaine pour certains.

De ce fait, les lycéens ont su très vite, sachant cela, s’ils avaient réussi ou raté. Le ministère de l’Education nationale a écrit dans son communiqué : “le taux de réussite encore provisoire annoncé mardi est en hausse de 13,7 points par rapport à celui de juin 2019″.

Les moyennes de l’année arrondies à l’unité supérieure

Mi-mars, le ministère avait appelé à un “esprit de bienveillance” afin qu’aucun élève ne soit pénalisé par la fermeture des établissements et l’absence d’examen final. Les moyennes annuelles ont par exemple été arrondies à l’unité supérieure. Les professeurs ont du en tenir compte.

Qui plus est, des jurys d’harmonisation ont pu avoir accès aux notes des élèves, à leurs appréciations et aux éléments statistiques des lycées sur les trois dernières années, ainsi qu’aux résultats au bac ou aux taux de mention précédents. Ils s’en sont “inspirés” pour décider de “revaloriser la moyenne annuelle” d’un candidat, via des calculs.

Le covid-19 aura pu permettre aux lycéens de l’année 2020 de connaitre une fin de scolarité secondaire pas comme les autres et de rentrer sans trop de difficulté à l’université ou en haute-école. Ou même sur le marché de l’emploi.